26 juillet 2008

Aaah, enfin des news

Hello tout le monde,
J'ai enfin décidé a vous donnez quelques nouvelles.

Tout d'abord, parlons un peu de mon boulot. Je travaille chez Transcontinental, le premier imprimeur au canada. Je bosse dans une de leur usine, celle de Vancouver évidemment. Elle se situe sur Annacis Island, qui est une petite "île" entre 2 cours d'eau qui séparent Vancouver proprement dis de Richmond et Delta (Si vous aller sur google map, vous comprendrez).
Alors je suis essentiellement "Stackerman" à traduire par " l'homme qui fait des paquets". Mais mon activité principale n'est pas de faire des paquet, mais de les déposer sur une palette. C'est simple, les journaux (on imprime généralement des publicités de grand magasin) sortent des rotatives et arrivent sur des bandes transportantes qui les amène dans d'autre machine qui s'occupent de les empiler puis ces piles sortent et je les prend et les dépose su une palette a côté. Ce sont des paquet de 800 copies, un peu près 10kg chaque paquet.
Au début, ils me disaient ou je devais mettre les paquets, puis a un moment, ils prennent la palette et m'en remettent une vide et je recommence. J'avais donc pas vraiment de responsabilité. Et quand la Stack machine (celle qui fait les piles) a un soucis, qu'elle n'empile plus bien ou fait un bourrage, on arrête pas la rotatives, on dévie manuellement le flux de journaux vers le sol. Et devinez qui doit les ramasser après...et quand la panne a duré longtemps, on ne jette pas tous les journaux, on les ramasse, on fait des pile nous même. Je dis "on" car quand y'en a vraiment beaucoup à terre, ils viennent m'aider. Puis, je me suis intéressé aux papiers qu'ils lisaient, a comment conduire le trans-palette électrique, à comment gérer un bourrage pour qu'il dure le moins longtemps, à comment éviter de gaspiller les journaux, comment faire des piles en vitesse et nickel, et quelles boutons activent quoi. Et donc, après 3 semaines de progression, ils me font confiance, il me donne juste le papier et je calcule combien de paquet vont sur la palette, je l'enlève quand elle a son compte. Quand ils lancent une rotative, les premiers journaux ne sont pas bon, il faut alors les mettre dans les poubelles de recyclage, mais vu que le flux est, en moyenne, de 60 000/h, donc un peu moins de 20 journaux par secondes, il faut avoir une certaine habitude pour retirer ces journaux de la bande transportante. C'est stressant, mais c'est mieux que juste mettre les pile sur la palette. Parfois même, il me demande de surveiller un autre travailleur temporaire. Parfois, je balaye le sol, parfois je fait des boites en carton et parfois, je fait rien, car il n'y a rien à faire, parfois je ramasse des dizaines de millier de journaux à terre. (Et dire que j'ai fait 4 ans d'études supérieur...mais c'est une bonne chose d'avoir un boulot comme ça une fois)
Je travaille les pause de jour, de 7h à 15h, mais vu que c'est pas à côté, je me lève à 5h pour quitter la maison à 5h45, pour avoir mon bus 25 à 5h53 qui m'amène, 25min plus tard, a Nanaimo Station ou je prend le skytrain tout de suite pour encore 20 min et j'arrive à la 22nd Street Station pour prend le bus 104 pour 15 min. Je sors du bus à 6h58 et je commence le boulot à 7h 200m plus loin.
Pour le retour, j'ai fini à 15h, j'ai mon bus à 15h18 et, après les même changement que pour l'aller, j'arrive à la maison vers 16h30. Le plus dur, c'est de ne pas s'endormir trop fort au risque de rater le bon arrêt.
Alors, je ne vous raconte pas quand je fais la pause 15h-23h et que les bus sont nettement moins fréquent le soir.
Le premier jour, je suis arrivé 30 min en retard car j'étais sorti du bus trop tôt.
Un autre jour, je suis arrivé 2h30 en retard, car j'avais oublié de mettre mon réveil
2 fois, je suis arrivé le matin et, en fait, je ne travaillais pas.
Il faut aussi savoir que part-time (temps partiel) et full-time (temps complet) ne veulent pas trop dire la même que chez nous. Ils sont visiblement plus courageux que nous, car moi qui travaille 8h par jour, 5 jours semaines, je suis part-time.Les full-time travaillent de 7h à 7h, donc 12 par jour !! Tout les employé sont full-time. Et il faut aussi noté, que maintenant, mes collègues s'appellent Brandon, Brad, Terry, Mike, Raymond, Binett, Vinnie et Johnny
Mais, Franchement, ce boulot ne me dérange pas du tout, le temps passe vite et c'est bien payé. Le seul défaut, c'est que je me casse le dos.
Voila, lundi, je bosse de 11am à 7pm,
mardi 11am à 7pm
Mercredi 7am à 3pm
Jeudi 7am à 3pm
Vendredi 7am à 3pm
Puis, encore une semaine
Et puis, c'est les vacances, comme au début, mais avec un très grand mieux, un immense mieux, un "plus" imcomparable, la meilleur chose qui pouvait m'arriver ici
Le 11 aout, Odile arrive à Vancouver et on part en vacance tous les 2 dans ce pays qu'on commence à bien connaitre. Ce sera de belle vacance je pense...

Et a part le boulot, ben, pas grand chose mais tout de même 2-3 petites choses. La soeur de Caitlin est arrivée avec son copain, très très sympa, les 2! Ça change un peu d'avoir un autre mec à la maison et c'est pas plus mal.
Quand Caitlin a su que je vivais à Vancouver depuis 3 mois et que je n'avais pas encore mangé de Sushi, elle a tenu à ce qu'on en mange ensemble. On est donc aller, mercredi dans un bon resto avec sa soeur et son copain. C'était un resto "All you can eat", à traduire par "Tout se que vous êtes capable de manger", donc, buffet à volonté. On s'est bien rempli la panse et c'était délicieux. Et après, il y avait un feu d'artifice sur English bay.
Et puis jeudi, J'avais rendez-vous avec une belge. Elle est arrivée la nuit du 22 sur Vancouver et je suis le seul belge PVTiste sur Vancouver connu sur le forum (j'ai jamais trouver un autre belge PVTiste à Vancouver), donc, elle voulait rencontrer quelqu'un pour poser toutes ses questions, de préférence un belge, on se comprendra mieux. D'ailleurs, on est du même avis sur les français.
Elle a du mal à supporter l'auberge et cherche une collocation à prendre au plus vite, mais quelque chose de bien tout de même. Puis, quand on arrive comme ça, on à qu'une envie, c'est de déposer les valises, avoir un chez-soi. Il est même question qu'elle reprenne ma chambre, mais je ne la quitte que le 15 donc, c'est pas encore sur.
Samedi passé, on est allé voir une finale de beach volley sur Kits beach. ils jouaient pas trop mal, mais pour un Beachdays workteamer averti, c'est pas exceptionnel ! Un François Hardy leur aurait mit une patée.
Alors, les filles sur la plage...oulala...je n'en dirait pas plus...

Donc, au final, tout va bien, le boulot n'est pas trop chiant,
J'attends le 11 avec impatience

Bises

Jason

Posté par gilbon à 23:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Aaah, enfin des news

    vraiment content d'avoir eu de tes nouvelles en plus de notre petite conversation par sms surtout que ses nouvelles nous semblent indiquer que tu t'es parfaitement intégré la bas et que dans quelque jours tu vas avoir la grande récompense aux efforts que tu as faits pour devenir bilingue cad la venue de ta chère Odile et d'avance nous vous souhaitons d'excellentes vacances

    Posté par Loulou, 27 juillet 2008 à 06:38 | | Répondre
  • Contente que tout se passe bien!
    Profite bien des magnifiques vacances que vous allez passer ensemble...
    Gros bisous

    Posté par Cha, 29 juillet 2008 à 02:28 | | Répondre
  • On dirait que la manutention est dans les gènes de la famille. En tout cas chapeau pour tes déplacements pour aller travailler. J'ai bien aimé ton explication de part-time et full-time, il n'y a pas de syndicat là ?. Pourquoi n'as tu pas fait une machine pour mettre les paquets sur la palette ?. Comme tu ne travailleras plus à partir du 15, essaye de leur vendre une machine pour te remplacer, Boubiela en fait.
    Amuse toi bien avec tes histoires d'O.

    A bientôt

    Claude

    Posté par claude, 30 juillet 2008 à 11:54 | | Répondre
Nouveau commentaire