Le blog de Gilbon chez les Caribous

25 septembre 2008

je suis toujours vivant

Bonjours tout le monde,
et malgré le fait que je n'écris plus sur mon blog, je continue a vivre.
Et donc, nous avons, avec Odile, terminé notre petit périple le 6 septembre et Odile prennait l'avion le 7.
Je suis resté quelques jours encore à Vancouver. Je dormais dans le divan car ma chambre était louée, comme prévu.
Et donc, je suis arrivé à Lethbridge le 10 septembre. Le vol Vancouver-Calgary était parfait, super avion et tout. Le vol Calgary-Lethbridge, l'avion était full et nous étions 20 en comptant les pilotes.

DSC01654

Et voila une photo prise de mon siège:
DSC01651

Arrivé a Lethbridge, j'ai retrouvé Olivier qui était avec moi à Gramme et une dizaine de Belge dont la plupart viennent de liège et ses environs.
2 jours plus tard, un convoi de 2 voitures louée pleine de Belge partait vers Banff où on est resté 4 jours et puis, la semaine suivant, on est reparti, cette fois, à Edmonton pour 2 jours.

Une photo d'un lac près de Banff
n553157436_1379202_5083

Et une photo vu de la tour de Calgary
DSC01869

Et maintenant, je glandouille un peu chez Oli pendant que lui va au cours. Enfin, il a 10h de cours par semaine, mais il a assez bien de boulot a côté.
Toutes mes colocs de Vancouver arrive aujourd'hui à Lethbridge pour un tournois de rugby qui aura lieu samedi. Ca me fait plaisir de les revoir, et surtout de les voir enfin jouer rugby.
Je rentre à Vancouver le 11 octobre et je prend l'avion le 15 à 6h30 du matin pour la Belgique.
Ca sens la fin et ça me rend un peu triste même si je serais très content de revoir tout le monde.
Je vais tenter d'essayer de donner un peu plus de nouvelles.

A plus

Posté par gilbon à 13:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 août 2008

Tout va bien

Juste un petit mot pour dire que tout va bien, c'est nickel, la vie est belle...

Posté par gilbon à 10:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 août 2008

Le voyage dans le voyage III

Day 11 - June 12th
Campground : Hollywood international hostel

On quitte le camping pour reprendre la route 140 puis la highway 5 pour rejoindre los Angeles. Plus on se rapproche de Los Angeles, plus il fait chaud. Au point que Kersten va avoir un soucis de regulation thermique, mais apres un verre de glacon, on est reparti. notre auberge est sur Hollywood boulevard qui n'est pas tres difficile a trouver, par contre l'auberge, un peu plus. Une fois sur la boulevard, on regarde les numero de maison, comme au Canada, les centaines correspondent aux blocs. Lorsque que le bloc suivant doit etre le notre, la route est coupe par la police. Il y a des limousine partout et des tapis rouges. On se gare dans un parking juste a cote du boulevard et on trouve a pied l'auberge qui se situe presque en face du theatre chinois. En face du Kodak theater ou se deroule ce soir des awards. La rue est pleine de voiture de luxe. on verra 2 personnes célèbres, on pense. Le soir, on parcourt le boulevard pour lire les noms sur les étoiles.

Sopheap_s_Pictures_321

Day 12 - June 13th
Campground : in the car rest area highway 5

Le matin, on remballe tout nos affaires pour tout fourre dans la voiture et visiter la ville. Le day pass est a 5$, c'est pas cher. On va d'abord visiter Universal city. Une rue commercante entoure l'universale city et ressemble deja a un decor de film. L'entree dans la city etant de 64$, on restera dans cette rue. Ensuite, on reprend le metro pour aller en centre-ville qui finalement ne vaut pas trop la peine. C'est en effet un centre financier plus qu'autre chose. On prend alors un bus pour visiter tout en se rendant a Beverly hill. Dans le bus regne une bonne ambiance, les passagers blaguent avec le chauffeur, la mixité ethnique est impressionnante. Les gens sont vraiment cool et friendly. On arrive sur rodeo drive, pas mal les boutiques ici. Puis retour a la voiture car on n'a encore rien pour dormir ce soir. En quittant la ville, on emprunte sunset boulevard, encore des rues de film avec des palmiers de part et d'autre mais on n'a trouvé ni Brandon, Ni Brenda, et encore moins de Dylan ou Kelly. On s'eloigne de la ville et on continue a longer l'océan vers le south sur la 1 a travers Huntington beach et puis Newport Beach. Ici, c'est la californie comme on se l'imagine quand on en parle, belles voitures, belles filles, surfeurs, plage, soleil, palmiers,...et tout est cher et les camping n'existent pas !! Ah si, y'en a un, a 54$ sans les taxes. On decline gentillment, et le gars nous propose de mettre la voiture sur leur parking et dormir dedans...pour 20$. Non, ca ira. On descend toujours vers le sud et on trouve d'autre camping, tous full. On s'arrete sur une aire d'autoroute et on domira dans l'auto. Au menu, burger king.

Nadine_s_Pictures_176

Day 13 - June 14th
Campground : Oceanside RV park

Personne ne dort vraiment bien mais bon, on n'avait rien d'autre. Rafraissichement dans les toilettes, puis on quitte l'aire de repos pour trouver un camping au plus vite. Tout ceux qu'on trouve sont complet, tant pis, au pire, on dors dans un motel pas trop cher. On trouve un visitor center avec une femme tres sympa qui nous explique que tout est complet car il y a l' US open de golf a San Deigo et les motels ont aussi augmente leurs tarifs. Elle ne sqit rien faire pour nous. Alors on tourne et on tourne de camping en camping pour finalement en trouver un a 48$. 48$ avec douche, cuisine equipee, piscine et jacuzzi. Tant pis pour les sous, on prend 2 nuits ici. il nous reste une bonne partie de l'apres-midi a glander au bord de la piscine et dans le jacuzzi. On cuisine, on fait des lessives et on recharge les batteries. On ne fait rien et ca fait un peu du bien.

Nadine_s_Pictures_second_part_085

Day 14 - June 15th
Campground : Oceanside RV park

On ne leve pas trop tot et on quitte le camping pour un jardin public conseille par la femme du camping. Jardin super entretenu et magnifique au bord de l'ocean. On fait quelques belles photos et on reprend la voiture. On roule dans ces petites villes qui sont reellement des communautes de surfeur. On visite un genre de petit marche mais rien a manger. On se renseigne alors pour un supermarche et en chemin, on trouve un marche directement du fermier. On va y diner et faire nos courses de fruits et de legumes. et puis direction, la plage, le soleil, les grosses vagues. L'ocean est assez froid, mais nager dans les vagues rechauffe efficacement. Mais plus le temps passe et plus la maree monte et plus on est coincee entre l'ocean et les rochers. On quitte la plage pour faire le reste des courses dans le supermarche et on rentre au camping, dans le jacuzzy. Au menu, chili corn carne et riz, tres bon.

DSC00545

Day 15 - June 16th
Campground : Organ pipe campground

On quitte le camping et on part en direction de San Deigo, toujours avec la 5. Au debut de la ville, on peut voir des phoques a un endroit bien precis. On va les voir puis on visite la vieille ville de San Deigo, qui est fort rustique mais fort touristique. On se retrouve au temps des cow-boys mais les saloon sont des boutiques de souvenir. Mais ca donne vraiment bien. On se balade apres en voiture dans la ville mais on quitte assez vite car on a beaucoup de route a faire. On entre dans les terres et surtout dans le desert. La chaleur monte mais reste supportable. On prend la highway 8 puis la 85 pour arriver a Organ pipe. On arrive au camping tard le soir. le camping est vide a part un RV un peu plus loin, mais meme pas de garde. On paye dans une boite aux lettres. On est seul en plein desert, on campe a cote des cactus et des toilettes. Pas de douche ici, tout le monde est crever et on va dormir assez vite. On a fait beaucoup de route. Au menu, pates et poulet, delicieux.

Kersten_s_Pictures_463


Day 16 - June 17th
Campground : Bonito campground

On se leve tot pour eviter la chaleur et parce qu'on a beaucoup de route encore a faire pour rejoindre Chiricuaca national park. On quitte vers 8h30 et il fait deja tres chaud. On fait une boucle de 2h en voiture dans le parc pour voir les cactus. On reprend la 8 puis la 10 puis la 186 au niveau de Willcox. On s'arrete quelques fois pour mettre de l'essence, dont le prix descend en fleche plus on avance et pour faire le plein d'eau fraiche qui ne le reste de tout facon pas tres longtemps. On fait alors le plein de glacons.  On arrive a Chiricuaca a 4h30 et on s'intalle dans le camping vers 5h. On comprend vite qu'on est au milieu de nulle part et que le premier grocery store est a 100km. La vie sauvage est aussi tres presente. On mange un peu n'importe quoi, on prend des douches en dessous des robinets qui traine dans le camping, l'eau est tiede, parfaite. On va dormir tot car demain, on va faire du hike.

Nadine_s_Pictures_second_part_318

Kersten_s_Pictures_575

Posté par gilbon à 14:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 août 2008

Aujourd'hui

Aujourd'hui, c'est la fin d'une ère, l'ère du travail. Au début, il y avait eu l'ère découverte, puis l'ère glandouille, puis l'ère américain et donc maintenant l'ère du travail vient de se terminer. Lundi commence l'ère d'Odilia, puis viendra l'ère de voyage. Je ne me rend pas compte que lundi, je ne travaille pas et je ne rend encore moins compte que ma petite Dilou arrive lundi, ca va vraiment être de vraiment bonnes vacances.

Aujourd'hui et pour la 5ième fois, on m'a demander si je ne voulais pas travailler chez Transcontinental comme job permanent. Je suis assez fier qu'ils me le demandent, ça signifie que je faisait du bon travail. évidemment, ça les étonnait que je leur répondais "Non merci, je préfère resté un temporary worker". Et devant leur yeux étonné, je devais me lancer dans l'explication que j'étais Belge avec un visa de travail valable un an et que je ne restait pas longtemps à Vancouver, que je partais visiter la colombie-britannique. Et quand ils me demandaient si j'avais fait des études et que je leur répondais que je suis ingénieur, ils ont tous la même réaction. "Mais qu'est-ce que tu fous à faire ce boulot ???" Alors, je me relancais dans l'explication que trouver un boulot d'ingénieur pour quelques semaines, c'est pas facile et patati et patata.

Et enfin, aujourd'hui, un des ouvrier qui m'a demander si j'étais le belge, ma rétorqué "Alors tu connais Kim Clijster et Justine Henin" Enfin un qui connait ces 2 joueuses que ici, personne ne connait. Bon après, il m'a demander si Jean-Claude Vandamme est belge, j'ai été obligé de répondre moins fièrement que pour Kim et Justine, que oui.

Et sinon, je vais vous donner un peu de news de ce qu'il se passe à Vancouver.
Mais pour ne pas effrayer ma petite maman et tous ceux qui tiennent à moi, je ne vais pas parler de la femme qui s'est faites attaquée par un ours en pleine banlieue. Je ne parlerai pas non plus de l'avion qui s'est écrasé sur l'île, ni des 16 000 mètres cube de rocher qui se sont effondrés sur l'autoroute qui mène à Whistler. Bien sur, vaut mieux que je parle pas du mec qui est sorti d'un magasin de Davie Street (dans le centre ville) sans payer et qui a commencé à donner des coup de marteau sur la tête des gens dans la rue, envoyant 9 personnes à l'hopital. Et encore moins du gars qui à donné 50 coups de couteaux dans la poitrine de son voisin de bus, bus longue distance qui faisait Edmonton-Winnipeg, pour ensuite le décapiter et manger sa chair. Et j'hésite même à parler des 6 pieds droits humains retrouvé toujours dans leurs chaussures sur les plages de la colombie Britannique. Par contre, je peux parler de l'américain, habillé en moine tibétain qui s'est bétonné la main dans un char en bois qu'il avait placé devant l'ambasse de la Chine dans le centre ville.
A part ça, Vancouver, c'est vraiment une belle ville. Pamela Anderson est venue manger un bout dans un fast-food de davie Street et ben Stiller n'arrête pas de se balader dans le centre.

J'ai aussi pu remarquer que les Asiatiques agissent souvent comme des enfants. Ils dépassent dans les files d'attendre aux arrêts de bus et il courent dans le bus pour avoir les places assises. C'est vraiment une autre culture.

Ce week-end, je livrerai encore un peu du récit du road trip.

A la prochaine

Posté par gilbon à 22:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 août 2008

Le voyage dans le voyage II

Day 5 - June 6th
Campground : Elk creek prairie redwood forest

On se reveille dans cette tente de luxe bien au chaud, la tente est seche mais il pleut dehors, pour changer un peu. Chacun va prendre sa douche et on dejeune et dine en meme temps vu qu'on a un peu fait une grass mat'. On range le "chalet", on se recasse la tete pour tout faire rentrer dans la voiture et on quitte le camping. Un petit detour par le lac voisin juste pour voir et nous revoila sur la route 101. pour pas longtemps car on n'a pas encore vu ce pourquoi on est venu et rester en Oregon, les dunes. On prend une route qui va jusque la plage et en chemin, on s'arrete pour marcher un peu dans les dunes. Il commence a pleuvoir et la marche se resume a un petit tour dans le sable. On continue la route jusque l'ocean. Les vagues sont toujours impressionnantes, elles montent fort sur la plage et et se retire sur 10-15 m au moins. Apres cette petite pause, on reprend la 101 et on descend vers le sud pour quitter cette pluie de merde. La route est superbe, on zig et on zag entre montagne et ocean. Peu apres la frontiere, on s'arrete sur une plage en bord de route. Face a l'ocean, a droite, l'Oregon, ciel gris et brume. A gauche, la Californie, ciel bleu et soleil. La frontiere des etats delimite aussi le temps, c'est fou. On continue en Californie mais pas longtemps car notre camping est pres de la frontiere, au milieu du parc national de Redwood Forest. Pour atteindre notre camping, on entre dans le parc, se qui permet deja d'avoir une idee de la taille des arbres que nous allons voir. On s'intalle dans notre aire reserve entre 2 enormes arbres. J'ai pas le courage de faire un feu, la nuit est tombe et il est interdit (enfin, je pense) de ramasser du bois par terre. Autant, le jour en californie il fait chaud, autant, le soir, ca caille. Et la nuit alors !! Au menu, nouille et salade.

Picture_445


Day 6 - June 7th

Campground : Elk creek prairie redwood forest

reveil assez tot, il fait toujours super froid, c'est dur de sortir de son sac de couchage bien chaud. Petit the et petit dejeuner et nous voila partir en randonnee dans la foret. La bonne femme nous conseille un chemin qui fait genre 9 miles. Et nous voila a travers la forest d'abres geants. Tres agreable marche, vraiment impressionant, c'est autre chose qu'aller macher dans nos bois. Bien souvent, l'interieur des gros arbres est brules par la foudre. Il sont donc creux et il y a, litteralement, moyen de visiter l'arbre. On a bien vu un ecureuil ou deux, mais ce dont la foret est remplie, c'est des genre de chenille-mille-pattes noir et jaune. On dine en chemin sur un petit banc. Et la marche continue, c'est long mais c'est agreable de marche dans cette foret. On rentrera a la tente vers 6h30. On fait un petit feu avec 2-3 brindille qu'on a ramasse vers la fin de la marche, une grosse branches qui se trouvait derriere notre tente et du bon bois laisse par nos voisin au camping William M. Tugman. On soupe comme des rois avec des steaks hache, de la pure et des haricots, delicieux.

Picture_489


Day 7 - June 8th

Campground : Amsterdam Hostel in San Francisco

La nuit est toujours aussi froide, mais on est motive car, aujourd'hui encore, on descend encore un peu plus le soleil du sud. Dejeuner en vitesse car on doit quitter le camping a 10h et puis, on a 7h de route pour rejoindre SF. Et donc, on remonte sur la 101, direction Le Sud. La route est toujours aussi agreable a faire. On roule, on roule, puis on apercoit LE pont, le Golden gate Bridge. C'est encore une fois une belle oeuvre realisee par l'homme. Le pont est sur notre route et c'est avec les appareils photo en main que nous le traversons. Ca nous coute 5$. Et directement apres le pont, on arrive en ville et comme la plupart des villes nord-americiaines, les rues sont en quadrilles. Sauf que ici, ce sont les rues de San Francisco. Nous n'avons pas jumper avec la voiture dans les rues comme dans les films, mais si on etait moins charger et si c'etait pas une voiture de location, on aurait facilement pu le faire. Parfois, le conducteur ne voit pas la route avant d'avoir commence a descendre tellement la rue decsend fort, ou monte fort. Mais c'est ca qui rend la ville plus speciale. On se rend a l'auberge, on decharge les affaires et Nadine va garer la voiture dans un parking pas trop loin conseille par la femme de l'acceuil de l'auberge. il est deja tard, on n'a pas encore souper et on a une tonne de lessive a faire, on ira voir la ville demain. Une semaine de camping et on a 3 lessives a faire, pas mal. J'attend devant les machine en lisant. On soupe et puis on va dormir dans notre chambres partagee de 6, c'est-a-dire qu'il y a 2 inconnus dans notre chambre, dont un qui ronfle assez fort !! et un autre qui va dormir a 8h et se leve a 5. Au menu, salade et soupe, pas trop mauvais.

Picture_731

Day 8 - June 9th
Campground : Amsterdam Hostel in San Francisco

Reveil tot pour avoir une journee complete pour visiter SF avec le dejeuner de l'auberge, gauffre de bruxelles a faire soi-meme. On quitte l'auberge pour harpenter les rues de San Francisco, l'obejtif est d'atteindre le bord de mer au nord de la ville en passant par Chinatown. On a encore de la chance, la ville n'est pas trop vallonnee de ce cote-ci. Les longues rues rectilignes et vallonne de San Francisco donnent des vue magnifique de la ville. Apres le quartier chinois, on arrive en Italie ou l'Euro 2008 peut-etre regarder dans beaucoup de cafe puis on atteint le rivage. Fort Touristique. Les quai sont des rues de commerces avec un decor de disneyland. Au detour d'un ponton, on peut voir des dizaines de phoques dans le port se dorant au soleil sur des planchers flottants. On continue a longuer le rivage pour arriver dans un genre de mini-marche ou se vend de la bouffe de la mer. Chacun fait son choix et on s'intalle sur un banc. Apres avoir flane autour, Nadine reviens avec une bonne affaire, un tour d'une heure en dessous du Golden Gate bridge et autour d'Alcatraz. Et hop sur le bateau de pecheur pour un tour qui nous permet d'avoir des vues parfaites du pont et de nous approcher assez pres d'alcatraz pour faire de tres belles photos. de retour sur terre, on continue notre petit tour en allant voir la rue la plus zig-zag du monde (ils disent). Et la, ca monte et pas un peu. la ballade continue pour arriver a un parc puis a un truc truc au style romain qui donne vraiment bien. La, on rencontre un Basque qui nous raconte sa vie (il est la ici depuis 1967) et nous donne 2-3 trucs. On prend un bus qui nous amenera au golden birdge pour marcher dessus. On aura tout fait avec ce pont, rouler dessus, flotter en dessous et marcher dessus. On reprend un bus pour un petit tour dans un parc geant et on descend dans le quartier hippies en quete d'un petit resto pas cher. Un femme nous renseigne un petit thailandais pas loin, Kersten n'est pas contre du tout. On y mange, tres bon et pas trop cher et on prend le dernier bus de la journee pour rejoindre l'auberge. Le stop n'est pas tout pres de l'auberge, ce qui nous permet de se balader de nuit dans SF. Ville assez vivante et agreable. tres belle ville.

Picture_801

Day 9 - June 10th
Campground : Yosemite campground near Yosemite

Reveil encore plus tot car le parking de la voiture se fini tot et qu'on a de la route. Douche, dejeuner en vitesse et on est parti. On se trompe de route 2 fois mais on arrive au camping assez tot. Heureusement qu'on avait reserve car un groupe prend presque toutes les parcelles. Les femmes du camping nous previens des ours assez frequent ici et nous donne un tas de feuille avec les precaution a prendre. on intalle la tente. journee plutot route, donc rien a dire. On va se coucher tot, demain, hiking. Au menu, riz cantonais et poulet, tres bon.

Picture_851

Day 10 - June 11th
Campground : Yosemite campground near Yosemite

Lever a 8h, on prepare nos sac pour une journee de marche. on decouvre que nos voisins sont francais. on ont deja marcher dans Yosemite et nous conseille 2-3 trails, un petit tour par le visitor center completera notre programme. On entre vraiment dans le parc national et la route nous emmene dans une vallee verte entre d'immenses montagnes avec des chutes d'eau, splendide paysage. On dine sur un parking dans la vallee avec les reste d'hier. On gare la voiture et on prend une navette gratuite qui nous depose au pied du trail. Cette piste va nous conduire au sommet d'une premiere chute d'eau. On ne compte plus les ecureuils qui ont l'habitude d'etre nourrit par les touristes. La piste grimpe le long de la chute et on a l'impression d'etre pris dans une tempete de pluie, heureusement, j'ai toujours mon k-way dans mon sac. Apres ce passage, on est mouille comme apres une bone douche. Et pour atteindre le sommet, la piste se tranfosme en un escalier le long d'une paroi de montagne, ca me rappel les gorges du verdons. une fois en haut, la vue sur la vallee est magnifique. En amont de cette chute se trouve une autre waterfall encore plus haute. il est tot, on y va. La deuxieme moitie de la piste est un escalier bien expose au soleil, il fait chaud. Ca fait du bien de se depenser. Chute encore plus haute et plus impressionante que la premiere. Avec les petits bassins de la riviere calme juste avant la grande chute. On redescend par l'autre cote, un peu plus ombrage. on rejoind la voiture vers 5h et on se dirige vers Glacier point. C'est un point de vue qu'on nous a conseille d'aller voir au crepuscule car les montagne change de couleur. Il est vrai que les pointes deviennent legerement rose lorsque le soleil se couche. On a encore une fois des paysage magnifique car de ce point de vue, on peut voir toute la valle. on quitte quand la nuit est tombee et on peut voir un feu de foret au loin dans le parc. Un peu plus loin, la route est coupee, peut-etre a cause de l'incendie, mais non, c'est juste que les routes sont refaites et que les ouvriers travaillent la nuit surement a cause de la chaleur et de moins de touristes. La route n'est pas reellement coupee, c'est juste une circulation alternee, on en aura 4 pour le retour. Certain soupe, d'autre vont dormir direct.

Sopheap_s_Pictures_200

Sopheap_s_Pictures_294

Posté par gilbon à 16:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]


26 juillet 2008

Aaah, enfin des news

Hello tout le monde,
J'ai enfin décidé a vous donnez quelques nouvelles.

Tout d'abord, parlons un peu de mon boulot. Je travaille chez Transcontinental, le premier imprimeur au canada. Je bosse dans une de leur usine, celle de Vancouver évidemment. Elle se situe sur Annacis Island, qui est une petite "île" entre 2 cours d'eau qui séparent Vancouver proprement dis de Richmond et Delta (Si vous aller sur google map, vous comprendrez).
Alors je suis essentiellement "Stackerman" à traduire par " l'homme qui fait des paquets". Mais mon activité principale n'est pas de faire des paquet, mais de les déposer sur une palette. C'est simple, les journaux (on imprime généralement des publicités de grand magasin) sortent des rotatives et arrivent sur des bandes transportantes qui les amène dans d'autre machine qui s'occupent de les empiler puis ces piles sortent et je les prend et les dépose su une palette a côté. Ce sont des paquet de 800 copies, un peu près 10kg chaque paquet.
Au début, ils me disaient ou je devais mettre les paquets, puis a un moment, ils prennent la palette et m'en remettent une vide et je recommence. J'avais donc pas vraiment de responsabilité. Et quand la Stack machine (celle qui fait les piles) a un soucis, qu'elle n'empile plus bien ou fait un bourrage, on arrête pas la rotatives, on dévie manuellement le flux de journaux vers le sol. Et devinez qui doit les ramasser après...et quand la panne a duré longtemps, on ne jette pas tous les journaux, on les ramasse, on fait des pile nous même. Je dis "on" car quand y'en a vraiment beaucoup à terre, ils viennent m'aider. Puis, je me suis intéressé aux papiers qu'ils lisaient, a comment conduire le trans-palette électrique, à comment gérer un bourrage pour qu'il dure le moins longtemps, à comment éviter de gaspiller les journaux, comment faire des piles en vitesse et nickel, et quelles boutons activent quoi. Et donc, après 3 semaines de progression, ils me font confiance, il me donne juste le papier et je calcule combien de paquet vont sur la palette, je l'enlève quand elle a son compte. Quand ils lancent une rotative, les premiers journaux ne sont pas bon, il faut alors les mettre dans les poubelles de recyclage, mais vu que le flux est, en moyenne, de 60 000/h, donc un peu moins de 20 journaux par secondes, il faut avoir une certaine habitude pour retirer ces journaux de la bande transportante. C'est stressant, mais c'est mieux que juste mettre les pile sur la palette. Parfois même, il me demande de surveiller un autre travailleur temporaire. Parfois, je balaye le sol, parfois je fait des boites en carton et parfois, je fait rien, car il n'y a rien à faire, parfois je ramasse des dizaines de millier de journaux à terre. (Et dire que j'ai fait 4 ans d'études supérieur...mais c'est une bonne chose d'avoir un boulot comme ça une fois)
Je travaille les pause de jour, de 7h à 15h, mais vu que c'est pas à côté, je me lève à 5h pour quitter la maison à 5h45, pour avoir mon bus 25 à 5h53 qui m'amène, 25min plus tard, a Nanaimo Station ou je prend le skytrain tout de suite pour encore 20 min et j'arrive à la 22nd Street Station pour prend le bus 104 pour 15 min. Je sors du bus à 6h58 et je commence le boulot à 7h 200m plus loin.
Pour le retour, j'ai fini à 15h, j'ai mon bus à 15h18 et, après les même changement que pour l'aller, j'arrive à la maison vers 16h30. Le plus dur, c'est de ne pas s'endormir trop fort au risque de rater le bon arrêt.
Alors, je ne vous raconte pas quand je fais la pause 15h-23h et que les bus sont nettement moins fréquent le soir.
Le premier jour, je suis arrivé 30 min en retard car j'étais sorti du bus trop tôt.
Un autre jour, je suis arrivé 2h30 en retard, car j'avais oublié de mettre mon réveil
2 fois, je suis arrivé le matin et, en fait, je ne travaillais pas.
Il faut aussi savoir que part-time (temps partiel) et full-time (temps complet) ne veulent pas trop dire la même que chez nous. Ils sont visiblement plus courageux que nous, car moi qui travaille 8h par jour, 5 jours semaines, je suis part-time.Les full-time travaillent de 7h à 7h, donc 12 par jour !! Tout les employé sont full-time. Et il faut aussi noté, que maintenant, mes collègues s'appellent Brandon, Brad, Terry, Mike, Raymond, Binett, Vinnie et Johnny
Mais, Franchement, ce boulot ne me dérange pas du tout, le temps passe vite et c'est bien payé. Le seul défaut, c'est que je me casse le dos.
Voila, lundi, je bosse de 11am à 7pm,
mardi 11am à 7pm
Mercredi 7am à 3pm
Jeudi 7am à 3pm
Vendredi 7am à 3pm
Puis, encore une semaine
Et puis, c'est les vacances, comme au début, mais avec un très grand mieux, un immense mieux, un "plus" imcomparable, la meilleur chose qui pouvait m'arriver ici
Le 11 aout, Odile arrive à Vancouver et on part en vacance tous les 2 dans ce pays qu'on commence à bien connaitre. Ce sera de belle vacance je pense...

Et a part le boulot, ben, pas grand chose mais tout de même 2-3 petites choses. La soeur de Caitlin est arrivée avec son copain, très très sympa, les 2! Ça change un peu d'avoir un autre mec à la maison et c'est pas plus mal.
Quand Caitlin a su que je vivais à Vancouver depuis 3 mois et que je n'avais pas encore mangé de Sushi, elle a tenu à ce qu'on en mange ensemble. On est donc aller, mercredi dans un bon resto avec sa soeur et son copain. C'était un resto "All you can eat", à traduire par "Tout se que vous êtes capable de manger", donc, buffet à volonté. On s'est bien rempli la panse et c'était délicieux. Et après, il y avait un feu d'artifice sur English bay.
Et puis jeudi, J'avais rendez-vous avec une belge. Elle est arrivée la nuit du 22 sur Vancouver et je suis le seul belge PVTiste sur Vancouver connu sur le forum (j'ai jamais trouver un autre belge PVTiste à Vancouver), donc, elle voulait rencontrer quelqu'un pour poser toutes ses questions, de préférence un belge, on se comprendra mieux. D'ailleurs, on est du même avis sur les français.
Elle a du mal à supporter l'auberge et cherche une collocation à prendre au plus vite, mais quelque chose de bien tout de même. Puis, quand on arrive comme ça, on à qu'une envie, c'est de déposer les valises, avoir un chez-soi. Il est même question qu'elle reprenne ma chambre, mais je ne la quitte que le 15 donc, c'est pas encore sur.
Samedi passé, on est allé voir une finale de beach volley sur Kits beach. ils jouaient pas trop mal, mais pour un Beachdays workteamer averti, c'est pas exceptionnel ! Un François Hardy leur aurait mit une patée.
Alors, les filles sur la plage...oulala...je n'en dirait pas plus...

Donc, au final, tout va bien, le boulot n'est pas trop chiant,
J'attends le 11 avec impatience

Bises

Jason

Posté par gilbon à 23:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]

08 juillet 2008

des news

Hier matin, on m'a proposé d'aller essayer samedi des Rubicon (c'est une jeep) au sud de Whistler. Très emballé, j'accepte, mais je ne saurais pas y aller car, samedi, je travaille. Eh oui, grande nouvelle, j'ai trouvé un boulot, pas un boulot d'ingénieur mais c'était pas ça le but non plus. J'ai été dans une agence d'emploi pour des emplois "de terrain". Je vais travailler dans un entrepôt d'une usine d'impression assez connue ici. Je commence demain. Et je connais mon horaire semaine par semaine. Je suis payer 12$/h mais j'ai une heure de bus pour y aller et pour revenir.
Sinon, hier, on a coupe l'herbe aux ciseau et au couteau car on a plus de voiture pour aller chercher un zip-zip et la tondeuse du voisin ne saurait pas avaler les herbes tellement elles sont hautes.
Voila les news, je travailler jusqu'au alentour du 11 aout, car pour ceux qui le savent pas encore, Odile arrive a Vancouver le 11 aout.

a plus

Gilbon

Posté par gilbon à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le voyage dans le voyage

Voila, durant mon trip, j'ai plus ou moins tenu un journal sur l'ordi de Kersten, qui, de retour a Vancouver, a effacer mon dossier pensant que j'avais mis mon fichier sur mon disque dur. Bref, j'avais le voyage jusqu'au 21 juin, et il me reste que jusqu'au 11 juin maintenant (j'avais tout de même sauvegarder quelques fois sur mon disque dur). Je vous donne mon récit pour les 4 premiers jours comme je l'ai écrit sur la route. Je vais juste l'agrémenter de quelques photos.

Excuser moi pour les fautes, mais sur un clavier qwerty, les lettres sont pas à la même place et sur un clavier qwerty américain, j'ai pas trouvé les accents. Vous vouliez de la lecture, en voila !!

USA West Coast Road Trip - June 2008



Kersten Moon - Korean
Nadine El Mekaoui - French
Spheap Som - French
Gilles Corthals - Belgian

Day 1 - June 2th
Camping : Oak campgroung - Toledo
Probleme: Carte Visa


Rendez-vous a 10h a l'aeroport pour aller chercher la voiture de location. C'est le prorpio de Sopheap qui nous conduit a l'aeroport. Arrive sur place, direction les agences de location. Tout se passe bien jusqu'au moment ou Nadine, qui a paye la reservation avec sa visa, doit laisser l' empreinte de sa carte. La carte ne passe pas. Ils avaient besoin de l'empreinte de la carte comme caution. Pas de carte qui passe, pas de caution, pas de caution, pas de voiture, pas de voiture, pas de road trip, pas de road trip,...pas de road trip !
Le voyage commence bien, en fait, il n'avait meme pas commence qu'on avait deja des batons dans les roues. Comme de vrai pro du tourisme, nous gardons notre calme et partons chercher numeros et telephones pour contacter visa. Pourquoi n'avons nous pas utiliser la visa de quelqu'un d'autre pour la caution ? Parce que la nouvelle visa de Sopheap est chez elle en france et Kersten et moi avons en dessous de 25 ans. Or, la visa doit etre celle du conducteur principal et pour etre conducteur principale avec moins de 25 ans, nous devons payer 25$ par jour en plus (25x30=750$).
Donc, apres avoir trouve les differents numeros sur une borne internet dans l'aeroport, Nadine sonne a Visa Canada, Visa France et sa banque qui se renvoyent chacun la balle. Bref, on deduit par nous meme que la carte de nadine qui expire fin juin ne peut couvrir la location qui va jusqu'au 2 juillet. On retourne voir l'agence en se disant que l'on va reduire la location jusqu'au 30 juin. On arrive et le gars nous dit direct qu'il veut bien accepter une caution en cash de 300$. Ouf, ce gars nous sauve. On va chercher le cash et un peu plus parce que je vais conduire les 2 derniers jours pour rejoindre Vancouver. En effet, on reste dans le Nevada puis on remonte directement a Vancouver, donc il fallait plusieurs conducteurs pour faire ce retour. Sopheap et Kersten n'ont pas beaucoup de pratique et donc, pour de long trajet, j'ai ete choisi pour prendre le relais de Nadine.
On paye la caution et le supplement et le gars nous demande de nous assoir en attendant qu'on nous apporte la voiture. Belle surprise, c'est la nouvelle Ford Focus, elle a 1300km au compteur. La pauvre, elle va ramasser des le debut de sa vie. On va chercher Kersten et le reste nos affaires qui sont chez Sopheap. Une fois qu'on a mis tous nos sacs et autre tente et frigobox sur le trottoir, on se rend compte qu'on a peut-etre ete optimiste sur la capacite de la voiture. Mais non, le coffre est plein et on chacun quelque chose sur les genous mais tout est dans la voiture. On doit encore passer chez moi pour prendre mes affaires puis on est parti. Mon sac trouve une place entre les passager de l'arriere et on est parti.

La Frontiere, grosse lotterie. On fait la file pendant une heure et puis c'est notre tour. Camera et drapeaux americains partout. Le mec de la frontiere prend nos passeports et a chaque fois qu'il en ouvre un, il parle avec le proprietaire du passeport. C'est mon tour. "3 femmes ?!? J'ai deja entendu de parler de mec comme toi" dit il en gardant un visage de marbre. L'officier derriere se marre, ca va, on est tombe sur un sympa marrant. On doit de toutes facons s'arreter pour obtenir nos papiers qui disent qu'on est touriste et qu'on peut rester 3 mois. Comme d'habitude, ils prennent l'empreinte de nos index droit et gauche et une photo de chacun. Et nouc voila aux USA, il fait pas chaud, mais il ne pleu pas...pour le moment! 400km plus loin, om arrive au camping, il pleut et on doit monter la tente et cuisiner. On termine de monter la tente dans le noir et Sopheap commence la cuisine. Au menu, riz et poulet, delicieux. On decide d'un commun accord qu'on fera la vaisselle demain, on va dormir.

Picture_257


Day 2 - June 3th
Campground : Barview Jetty county park campground
Probleme : pas possible de faire un feu, bois trop mouille


Il pleut toujours. Le temps qu'on prenne nos douches, il arrete de pleuvoir et la tente commence a seche. On decide que la tente est suffisament seche et que si on attend encore, il risque de re-pleuvoir. C'est exactement ce qui se passe au meme moment. Une petite pluie de quelques minutes qui suffit a re-mouiller toute la tente. Bon, il pleut plus, la tente est mouillee mais on la replie tout de meme. On se casse la tete pour faire rentrer nos affaires une fois de plus dans la voiture et on the road again. On met un peu d'essence et on se dirige vers le mont St Helen. Volcan qui a vachement explose en 1980 et qui s'est un peu reveille en 2004. La route est belle, mais il pleut et plus on monte, plus on se raproche des nuages jusqu'a ce qu'on se retrouve en plein nuage et qu'on ne voit plus rien. Arrive au point de vue, il y a toujours des murs de neige et un plafond de nuage quelques metres au dessus de nos tetes. Mais malgres cela, le paysage est tres impressionnant. C'est comme une plaine verte parcourue par de petits ruisseaux bordee par des montagne enneigees.
Pour continuer, om fait demi-tour et on reprend la route 504 pour rejoindre l'interstate 5 qui nous menera jusque Portland ou nous prendons la route 26 vers l'est, puis la 6 jusque Tillamook. On repard vers le nord avec la 101 pour atteindre notre camping situe au bord de l'ocean. Le camping est presque vide mais est tres agreable. Je n'arriverais jamais a faire le feu que j'avais promis aux filles, le bois etant rare et mouille. Au menu, pates bolognese, tres bonne.

DSC00397


Day 3 - June 4th
Campground : Barview Jetty county park campground
Probleme : aucun


9h, plus moyen de dormir. Je me leve et me rend sur la plage en courant. Vu que j'etais deja arrive sur la plage en courant, pourquoi pas continuer sur la plage en courant et comme je courrais sur la plage, pourquoi pas rejoindre ce gros caillou la-bas au bout en courant. Arrive au gros caillou, mes poumons en avaient assez, mon coeur battait a fond et j'avais deja refait 4 fois mes lacets. Pour le retour, j'avais le vent dans le dos, retour tres facile. Et puis miracle, je vois du ciel bleu. Dans le camping, a l'abris du vent, il faisait chaud. Je dejeuner et lit un peu assis sur le banc de notre table de pic-nic. Pendant que je lis, un ecureuil arrive pres de moi, monte sur le banc, puis sur la table et se dirige dangereusement vers la boite de cookies. je fais mine de me lever et il degage en vitesse. Apres sa troisieme approche, je decide lui ceder un morceau que je pose sur le banc pres de moi. Il ne lui faudra pas longtemps pour rappliquer et choper le morceau a 30 cm de moi. J'ai fini de lire, je vais faire un tour dans le camping et quand je reviens, des corbeaux se sont charges du reste de la boite de cookies, alors qu'elle etaient ferme. Les filles me croiront jamais quand je dirais que c'est des corbeaux qui ont mange tous les cookies dans une boite fermee. Elles se levent, font mine de me croire et on part prendre nos douches. 50 cent pour 4 min d'eau, ca va, mais faut pas trainer. Les filles qui doivent se laver les cheveux n'ont d'autre choix que de payer plus. Je suis content de m'etre rase la tete pour partir. On range un peu notre coin puis on part en direction de Nehalem bay et de Cannon Beach. Nehalem bay est une bay avec comme des morceaux de pelouse au milieu, c'est pas mal beau. Cannon beach est une grande plage de sable. Sur le retour, on achete pour le souper, le dejeuner de demain, le diner de demain et le souper. En plus de nos affaires, on doit maintenant faire rentrer la nourriture dans la voiture. Il y a un peu de tout partout dans la voiture. De retour au camping, on apprend a nos depend que les corbeaux, en plus des paquet de cookies, savent ouvrir les bouteilles de lait, les paquets de cereales et les casseroles de reste de pates. On s'est fait avoir comme des bleus avec ses oiseaux. Je retente un feu et j'y arrive au premier coup, Nadine et Kersten font une charge bois sur la plage avec les driftwoods et Sopheap, comme d'hab, fait la cuisine. Au menu, riz, haricot vert et poisson grilles, magnifique.

CIMG2662


Day 4 - June 5th
Campground :
Probleme : toit de la voiture


Il a plu toute la nuit. On se leve, tout est trempe et il drache. Je vais dans la voiture pour prendre mes affaires pour me doucher, ce qui me permet de me rendre compte qu'on a oublie le toit ouvrant de la voiture. J'essuie le max et fait tourner le chauffage de l'auto a fond pour le reste. Chacun prend sa douche et on est parti pour replier la tente et ranger tout dans la voiture sous la pluie. On fourre tout dans la voiture n'importe ou le temps de replier soigneusement (hum hum) la tente. On parvient a mettre tous nos trucs dans l'auto ainsi que nous meme. On est trempe et enfoui sous les sac a l'arriere. On dejeune avec des tartines de choco dans la voiture preparee par notre cuisiniere Sopheap. On continue sur la route 101 pour rejoindre dune city pour voir les dunes de l'oregon. En chemin, on dine avec des oeufs et du bacon sous un pont, toujours sous un temps de merde. Arrive a Dunes city, on trouve notre camping mais on decide de continue a aller vers le sud pour fuir se temps de merde. Le proprio du camping nous previens que c'est le temps normal en Oregon, il pleut toute l'annee. Vivement la Californie !! On arrive vraiment dans les dunes de l'Oregon. On trouve un camping, sans douche au bord d'un marais. A peine sorti de la voiture que Les moustiques nous attaquent par dizaine. On se barre de la et apres quelques rechercher en vain, on tombe sur un mec qui nous explique les 2-3 camping aux alentours. Son pote lui dit qu'on trouvera jamais, alors il monte dans sa voiture et dit qu'on le suive. Il nous amene un peu plus loin dans un bon camping pas cher (16$ la tente) ou les douches sont gratuite pour les campers. En cherchant un emplacement pour notre tente, om voit qu'il a y moyen de dormir dans une yourt pour 27$. On ne se pose pas longtemps la question pour decider qu'on passerai la nuit au chaud et au sec dans une yourt. On amenage la chose et on mange. Ensuite, on deplie la tente a l'interieur pour la faire secher pendant la nuit. Au menu, Puree et cuisse de poulet. tres bon.

CIMG2690


CIMG2720

La suite un peu plus tard...

Posté par gilbon à 11:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 juillet 2008

Photos

Pour celles et ceux qui ont facebook, j'ai mis quelques photos de mon road trip. Je les ai mises sur Facebook parce que c'est mille fois plus rapide et plus facile que les mettre sur ce blog. Déso pour ceux qui n'y sont pas inscrit.
Bientôt le récit.

A plus

Posté par gilbon à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2008

Les résoultats ? Le Chili a été battou...

Amis et amies toujours aux études, pouvez-vous m'envoyer en commentaire ou sur facebook ou autre moyen de communication, vos résultats de vos joyeux examens. N'ayez pas peur de dire que vous avez une seconde sessions, j'ai aussi eu quelques ratés a Gramme.
Et comme l'a si bien dit mon célèbre cousin Tromus lors de ses années a Gembloux :"L'important, c'est de participer !!"

Posté par gilbon à 04:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]